[PRISE DE CONSCIENCE METASTATIQUE]

Ce que nous sommes : nous sommes les lointains descendants du Premier Né, la multitude de cellules issues de sa subdivision. Nos voix mêlées sont les derniers échos de sa voix unique, perpétuée à travers les âges. Notre âme est à l’image de son âme et notre chair fut formée de ses cendres…

Details

[EVASION]

J’ai gravi d’interminables escaliers métastatiques, laissant derrière moi l’intra-cathédrale en pleine éruption. Je me suis retourné sur les marches démultipliées pour contempler la tempête que j’avais semée. Des tentacules architecturaux en pleine croissance, lancés à ma poursuite, digéraient les plates-formes que j’avais traversées, les étouffant sous des strates de béton…

Details

[FRAGMENT004]

Alors, notre seigneur aux cent voix synchrones s’éleva sur la plaine de plomb. En peu de temps, son souffle se mit à s’épancher et son cœur à battre au rythme du monde. Il tournait sur lui-même sans que ses neuf yeux ne se referment. Neuf sont les seuils et neuf les rouages du système subsomatique, et ils apparurent sous sa peau, roulant lourdement en leur firmament fibreux, à l’image des astres éteints.

Details

[CONTE INSOMNIAQUE]

Alors que l’Enterode, que d’autres nomment Saint-Arkxi, n’était encore qu’un enfant muet, replié sur lui-même dans sa cellule souterraine, son père, qui était un homme sage, vint s’adresser à lui. Lui caressant doucement la tête, et un regard aimant dans les yeux, il lui dit ce qui suit :

Details

[LA PLAINE DE PLOMB]

[Dormeur STH401772
Capteur 058 : constante stables. Capteur 060 : constantes stables.
Cycle continu – stase ininterrompue.]

Une plaine de plomb invariable, à perte de vue. De lourdes plaques noires encastrées, répétées à l’infini…

Details

[ONEIROS]

Au cours de son sommeil millénaire, le Premier Né se mit à rêver. Il vit un monde neuf, exempt de souillures. Un océan blanc, immobile, encerclait une terre stérile, lavée de toute forme de civilisation. Autour de sa couche, une poignée d’enfants faméliques jouaient silencieusement avec des cailloux. Nus et aveugles, ils rejouaient en boucle les mêmes scènes sans jamais se lasser…

Details